Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 17:36

Turquoise horse rond bord gris

 

 

Témoignage de Kim suite au stage de trois jours les 25/26 et 27 février 2011

  

Ça fait deux jours que je profite de ce soleil, mmmm ca fait du bien, toi aussi?

  

Moi aussi, je suis souvent en pensée avec vous, toi, avec ta façon de regarder "vrai", les chevaux, avec leur odeur, leur couleur, et leur présence, Chris et sa lecture, Volodia, qui nous accueille, enfin, le groupe, qui m'a fait avancer... en groupe, Marc, avec qui j'ai beaucoup aimé parler...

  

Quand je suis arrivée à la maison, le soir, je me sentais bizarre, je pensais que j'étais un peu fatiguée, mais le lendemain, c'était pareil, ni super heureuse, ni super triste, et à mon travail, j'étais là, vraiment là, je me souviens avoir pensé : "Après, je vais soigner les biquettes, les chevaux, et sortir mon chien", sans y mettre des émotions, mais que m'arrive-t-il, c'est nouveau cette sensation, en même temps je me sens calme, pas avec tout un tas de trucs dans ma tête".

  

Rentrée à la maison, j'en ai parlé à mon ami, qui m'a dit :

- Oui, tu as un autre masque 

- Ah? Lequel?

- Apaisée, moins stressée, Zen

  

Et ce n'est pas l'effet de toutes les larmes qui ont coulé ! Je me suis dis, mais oui, je suis dans l'instant présent, en conscience ! Depuis, je ne suis pas stressée par ce qui va se passer demain. Hier je me suis aperçue que je partais du fait que j'étais coupable dans n'importe quelle chose que j'allais faire, j'allais devoir me justifier !! Waouh !! Imagine le stress pour rien !!

  

Enfin, il m'a fallu un peu de temps pour me remettre de ce week-end, mais je me sens si bien ! En tout cas, ca me donne envie d'aider les gens à reprendre confiance avec les chevaux, car ca m'a donné plus confiance en moi. Envie de passer a l'action, sans penser à un tas de choses qui "soi-disant" m'empêchent de commencer, comme : bla bla bla !

  

Et j'étais heureuse de te rencontrer, merci d'avoir posé la question aux autres si cela dérangeait que je pleure. J'ai senti leur sincérité, et franchement...ça m'a coupé dans mon train-train de pensées sur moi, et sur ce que les autres pensent de moi, comme : bla bla bla

  

Pour moi, le plus puissant à été le groupe, et évoluer dedans ! Je ne suis pas partisane de ressasser le passé, par contre revivre certaines choses me fait évoluer, et là, j'ai revécu mon adolescence, et L'IMMENSE crainte de devoir se mettre deux par deux, dans les exercices qu'on a fait avec les chevaux, ou tu nous as demandé de nous mettre avec quelqu'un. J'étais persuadée que je n'étais rien, et puisque je me sentais comme ça, si par hasard on me choisissait, j'étais persuadée que c'était de la pitié, alors je devenais une huitre... enfin bref, je pensais avoir réglé ça, mais mon corps ne l'a pas oublié...

 

J'ai l'impression d'avoir laissée une valise, ce weekend end là !!! Et que ce soit dans un environnement avec des chevaux, m'a bien facilité les choses car j'aime être en leur présence ! Ce qui fait que je prends les choses différemment, et c'est un peu bizarre (mais OU sont mes angoisses?). C'est tellement reposant!!

  

Voila, je vais en paix, et je te le souhaite aussi!

 

Le 8 mars 2011

Kim 

 

 

 

Turquoise horse rond bord gris

 

Témoignage de Cherubina suite à plusieurs ateliers d’une journée 2010-2011

 

Voilà plus d'un an que ma jument est entrée dans ma vie, c'est étrange à dire mais je me suis plus sentie choisie par elle que je ne l'ai choisie. Ensuite nous avons commencé à faire connaissance, travailler à pied, à l'époque j'avais encore beaucoup de douleurs et de craintes pour commencer un travail plus affirmé et monter sur elle, d'ailleurs ça ne venait pas. Et puis un jour, je me suis retrouvée "à cru", portée par elle, en contact, ça avait le goût de quelque chose à la fois de connu et de très lointain, d'archaïque, d'un mouvement accompagné de multiples sensations...  Je peux dire aujourd'hui, que cette jument à vraiment quelque chose de spécial, de "thérapeutique" elle m'a permis de cheminer vers moi-même et de gommer, "d'oublier" parfois mon handicap de façon incroyable. Plusieurs montes, une ballade, des sensations, des émotions...un bel et beau ressenti, fort, nourrissant... que cela puisse continuer !

 

Quand à Dominique Cuyvers, « Femme-Centauresse », j'aimerais lui rendre hommage pour tous ces passages qu'elle à bien voulu faire entre moi et les chevaux Appaloosa. Je voudrais rendre hommage aussi au programme "EQUUS GESTALTUNG" au concept, à la qualité et la profondeur de ce travail, à cette recherche "d'être" de "présence", à la résonnance  avec les chevaux, aux prises de conscience de mes états intérieurs que les chevaux me permettent de faire.... a toutes ses interactions fines et subtiles, nourrissantes et si précieuses, a cette passerelle, pleine d'enseignements que Dominique est en train d'élaborer entre l'univers des chevaux et la Gestalt thérapie.

 

En conclusion, que ce travail puisse donner d'autres lettres de noblesse à une équitation non normative, ouverte, citoyenne et démocratique.

 

Le 20 janvier 2011 

Cherubina

 

 

Turquoise horse rond bord gris 

Témoignage de Nathalie Andreu-Renault EQUUS GESTALTUNG du 16 octobre 2010   

 

Bonjour Dominique, Pico & Nath

 

L’atelier cheval avec Marc et toi fût un enchantement.  Les gens de chevaux, que j’ai côtoyés pendant des années quand j’étais jeune, m’ont éloigné de tout ce milieu où le cheval n’est qu’un faire-valoir pour faire mousser l’ego. Seule l’équithérapie avait grâce à mes yeux, car plus centrée sur le côté humain que sur la compétition à tout prix.  

 

Aujourd’hui, je suis heureuse de voir qu’il existe des personnes comme vous qui allient l’humain, la psycho, la sensibilité, l’intuition et le respect au cheval. Et c’est exactement là où j’en suis aussi.

 

Quand j’ai voulu remonter à cheval cette année, on m’a parlé perfection, on m’a parlé exigence, rigueur, position « parfaite », autorité… Bref tous ces mots dont je n’ai plus envie. Mais on ne m’a pas parlé du cheval que je montais. Ni de sa manière d’être.

 

Groupe

Photo Jean Renault

  

J’ai envie de remonter, libre, sur un cheval, libre lui aussi. Alors j’ai demandé à l’univers de « tomber » sur les bonnes personnes pour retrouver une relation au cheval plus en accord avec moi… Et c’est là que j’ai croisé la route de Marc, et puis la tienne.

 

Parmi tous les chevaux que j’ai eus, j’ai rencontré une jument avec qui c’était l’osmose. Nous nous comprenions toutes les 2. Je pensais trot, et elle trottait sans que je n’aie absolument rien à faire. Je pensais arrêt, elle s’arrêtait, c’était magique. Et c’est cela que j’aimerais retrouver, cette relation de confiance, de partage. Sur elle, j’étais totalement confiante et heureuse. Je savais qu’avec elle il ne m’arriverait rien.

 Tepin camouflage

Photo Jean Renault

          

Samedi dernier a été pour moi des retrouvailles, mais des retrouvailles centrées sur le cœur, avec cet animal magnétique et sensuel qu’est le cheval. Et c’est comme ça que je l’aime. En fait, « ce n’est pas anodin », à travers le cheval c’est ma propre animalité perdue que je recherche, et pour moi c’est lié à l’instinct, à la sensualité.

  Pico se roule

Photo Jean Renault

 

Mais tout cela, ce ne sont que des mots. Seul le ressenti compte. Et il était très émouvant pour moi. Voilà. Merci donc à toi, et à Marc, et à toutes les personnes passionnantes qui ont constitué cet atelier.

 

Bises, à très bientôt,

 

Nath

  Juments

Photo Jean Renault

 

PS : j’aime beaucoup l’étoile sur la hanche droite de Nugget. Très belle jument…

 

 

Par Nathalie Andreu-Renault 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Equus Gestaltung
commenter cet article

commentaires